Difficile de s’habiller en vêtements grande Taille

Depuis la pandémie, on entend souvent parler de la vie d’avant. Vous savez celle d’avant COVID-19, couvre-feu et confinement.

Mais aujourd’hui je voulais vous parler d’une autre vie d’avant. Celle de ma vie d’avant, que certaines connaissent peut-être. Celle d’avant une grosse prise de poids, on ne parle pas ici de +5 kg, environ une taille de vêtements.

MAIS celle d’avant une prise de 38 kg, celle où j’étais un “peu ronde”, bien portante, avec un petit ventre, un peu de cuisses… Vous la connaissez celle-là ? La vie où quand tu as envie de t’habiller tu choisis une boutique pour le look de ses vêtements, les tarifs, l’ambiance, la facilité d’accès. Cette vie je l’ai vécu avec grand plaisir jusqu’à mes 30 ans révolus. Elle était chouette, elle était drôle.

La vie de maintenant est parfois ponctuée de regards désagréables ou des remarques blessantes comme : “la grosse-là”, “bouge-toi la grosse”, “tu prends trop de place”, “en mangeant du Mc Do c’est normal d’être si grosse”, “tu es certaine de vouloir prendre un dessert/ une glace, un gâteau…”

C’est aussi les jours où on reprend bien ses mesures et on vérifie son poids sur la balance pour être bien certaine de ce qu’on a lu. Les jours où on pleure devant sa glace car on n’aime pas ce qu’on voit. Ou lorsque l’on est fâchée de ne pas se trouver jolie ce matin-là.

Alors pour certaines c’est un poids à trois chiffres et pour d’autres seulement à deux mais en réalité on s’en fiche de ça. Le truc c’est qu’il y a un malaise et que le plaisir réconfortant que l’on pouvait trouver dans le shopping, n’existe plus pour moi. Et vous ?

Ma vie actuelle et celle de beaucoup de femmes “rondes, “obèses”, devant s’habiller en vêtements “Grande Taille”

Ces dernières années après ma grossesse, les quelques aventures que j’ai vécu lors de mes tournées shopping m’ont un peu refroidies.

J’ai vu et “subi” les regards de “certaines” vendeuses (attention ne généralisons pas) dans des boutiques de vêtements, 1 accueil froid ou inexistant. Ou encore mieux, un “je ne crois pas que vous trouverez quelque chose chez nous” avant même d’avoir refermé la porte.

J’avais envie de vous partager quelques expériences de mes “virées” shopping qui sont devenues beaucoup moins sympa que dans ma vie d’avant :).

C’est parti, je vous emmène en voiture…

Etape 1 : XL, XXL XXXXL et compagnie

Il existe certains magasins où l’on peut entrer et regarder les vêtement attirants, colorés ou pas mais qu’importe…

L’idée, le but est de découvrir le Graal, le vêtement qui sera à notre taille : S, M, L, XL … ah oui ! Et là en le plaçant devant nous, on se dit que ce XL a bien diminué. C’est vrai qu’à présent il y a du 2 XL, 3 XL et pourquoi pas du 20 XL tant qu’on y est… C’est très valorisant tout ça.

Etape 2 : la fameuse unique qui va à tout le monde

Parfois une gentille vendeuse, nous propose une jolie tunique en taille UNIQUE. Si excusez-la, “elle taille grand, elle va à tout le monde.” Grisée par ses mots, vous vous rendez, pleine d’espoir et d’envie dans la cabine d’essayage.

Et non… malheureusement pas de miracle, vous n’avez même pas réussi à enfiler la manche entièrement, peut-être qu’elle était assez large on ne sait jamais. Mais vous savez très bien que vous ne pourrez y mettre qu’un sein.

Etape 3 : vêtements “Grande Taille” = T42

Ce n’est pas que vous ayez vraiment envie de reprendre votre voiture pour aller dans une énième boutique, mais, il vous faut absolument une nouvelle tunique. Ils ne vous en reste que 2 mettables. Alors c’est reparti et vous voilà dans un nouveau magasin avec des grandes tailles. Si si on vous l’a dit c’est sur. Donc regonflée à bloc, vous entamez ce nouveau parcours du combattant dans ce lieu inconnu et hostile.

Allez courage, vous franchissez la porte . Ouf “un bonjour souriant”. ça c’est fait. Sauf que vous allez devoir affronter les inombrables rayons. Ah, finalement c’est facile, vous lisez en levant la tête “Hommes”, “Enfants”, “Femmes”. D’accord, direction droite toute et vous allez commencer à chercher des tuniques ou des couleurs qui vous plaisent. Ce n’est pas évident mais ce serait, presque distrayant hi hi.

Sauf qu’au bout de 15 min, vous n’avez toujours rien trouvé à votre taille. Tout s’arrête au “42”. Pourtant on vous avait assuré que des taillesplus grandes existaient.

Allez, ni une ni deux, direction une vendeuse pour en avoir le cœur net.

Etape 4 : La grande désillusion ou le Graal ?

“Bonjour, on m’avait dit qu’il y avait des vêtements pour femmes en “grande” taille. enfin au dessus du 42/44. Est-ce que vous savez où ils se trouvent ?”

“Oui oui Madame, regardez, vous allez tout droit et vous trouverez les vêtements “grande” taille au fond.

Ah génial, il y en a…

Mais vous déchantez vite. Il n’y a pas beaucoup de choix. Bon ce n’est pas grave au moins il y a ma taille. Oui il y a au moins 4 ou 5 choix différents. C’est la caverne d’Alibaba !!

vêtements grande taille
caverne alibaba, trésor
@Pixabay

Ah tiens, vous n’aviez pas vu mais sur la gauche il y en a plein d’autres. Finalement ce magasin n’est pas si mal. Même si il y a moins de choix en grande taille…

Et là, vous restez interloquée sur les pantalons. Vous voyez un grand élastique et les sous-vêtements, oui c’est bien cela, il semblerait que les soutiens-gorge se détachent au niveau des bonnets.

Oh ! Vous êtes passée dans le Rayon “Femmes enceintes”. Oui et alors ?

Et bien cela fait bien longtemps que vous n’êtes plus enceinte. 😢

Ouh, la claque !

Vous reposez les vêtements choisis malgré vous et … vous ressortez les mains vides mais le cœur gros.

GAME OVER !

J’ai vécu toutes ces situations à quelques semaines ou mois d’intervalle.

Mais j’ai de la chance !

Oui oui, j’ai de la chance ! Je fais une taille 52 du haut (120 cm de tour de poitrine et de tour de taille) et 48/50 en bas dans le commerce.

vêtements grande taille
J'ai de la chance

J’ai de la chance car :

✔ il existe des vêtements dans ces tailles. Je peux donc trouver des vêtements dans lesquels je rentre. On n’a pas parlé du style, hein.

🔅 j’ai une grosse poitrine qui permet au tissu de recouvrir mon ventre.

🔸 je ne suis pas une fashionista et je me porte très bien sans porter les dernières tendances.

〰 j’ai pris du poids suite à une dépression Post Partum mais j’ai une fille formidable et un mari aimant qui m’accepte comme je suis.

🔹j’ai des bras assez fins pour rentrer dans des manches longues.

◾ je suis petite et les pantalons 7/8 sont des pantalons pour moi.

🧡 j’aime mes bras et mes chevilles et ça ne me dérange pas de les montrer.

🔅 je ne fais pas de diabète.

🧵 Et j’ai beaucoup de chance car JE PEUX COUDRE MES VETEMENTS MOI-MEME.

Je vous accompagne dans cet apprentissage en vous aidant à confectionner votre 1er vêtement en 3 mois !

Et vous, pourquoi avez-vous de la chance ?


💡 J’ai pensé à toutes les femmes rondes (et les femmes fâchées avec leur corps) en concevant une formation simple en ligne pour vous faire découvrir la couture et vous permettre d’expérimenter une autre solution pour avoir des vêtements qui vous plairont. (Il vous suffit de cliquer sur le lien en orange)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page